Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 oct.   Novembre 2017   déc.

DLMMJVS
   1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
Techies Resources Technology

 

 

 
 
 
 
 
ROLAND LAOUCHEZ HAIT CHABEN
18-04-2015
kmt.jpg

Roland Laouchez et ses amis créent KMT (Kanal Martinique Télévision) Le 22 mai 2004, jour de la commémoration de l’abolition de l’esclavage en Martinique.

VOICI UNE PRÉSENTATION DE KMT PAR WIKIPEDIA : Roland Laouchez présente KMT dans son site internet de la chaîne comme « la première télévision authentiquement martiniquaise ». Il croit « au talent de l’homme martiniquais » qui, toujours selon lui, aurait vocation à se « hisser au-dessus du destin insuffisant que certains tentent de nous construire ». Ses slogans sont : « KMT aime la Martinique et les Martiniquais » et : « Sé télé péyi-nou ! » (C’est-à-dire : « C’est la télé de notre pays ! »).

 

KMT a fait l’objet d’une mise en demeure du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) le 20 novembre 2007, « à la suite de la diffusion, dans le journal télévisé du 5 juin 2007, d’une intervention hostile aux personnes originaires de métropole ». Camille Chauvet, professeur d’histoire qui commentait ce soir-là le journal télévisé, avait prononcé ces mots : « Si cette banque doit aider des Européens à s’installer en Martinique, il faut la faire exploser tout de suite, il faut foutre deux tonnes de plastic dans cette banque et la foutre en l’air. » Cela incite à des « comportements délinquants », a estimé le conseil qui a relevé que ce même intervenant a tenu d’autres « propos hostiles aux « Français » (visant les personnes d’origine métropolitaine) et s’est déclaré favorable à l’instauration d’une « préférence martiniquaise » », ces propos étant « contraires aux valeurs d’intégration et de solidarité qui sont celles de la République ».

Camille Chauvet, intervenant régulier de cette chaîne, est controversé. Les réactions ulcérées de téléspectateurs à ses interventions ont inspiré une spéciale de Dialogue avec la presse sur le thème : « Chauvet, faut-il le brûler ?

Durant les mandatures d’Alfred Marie Jeanne au Conseil Régional en qualité de président, Roland Laouchez qui diffusait les séances plénières de la région respectait l’homme et le politique. Il ne disait jamais rien en sa défaveur comme il le fait en ce moment.

En effet depuis l’arrivée du PPM avec Ensemble pour une Martinique nouvelle à la région en 2010, Alfred Marie Jeanne est devenu subitement la bête noire de Roland Laouchez. Pas un jour ne passe si KMT ne déverse sa haine sur Le groupe d’opposition « des patriotes et sympathisants » et sur « Chaben » comme on le surnomme dans le pays, tout en encensant le président actuel et son groupe de la majorité.

Dans une émission du « mot du MIM » où Alfred Marie Jeanne intervient tous les vendredis sur la radio RLDM, plus précisément dans le « mot du MIM du vendredi 07 juin 2013, il a révélé pourquoi Roland Laouchez, directeur de KMT et de l’ADTMC (Association pour le Développement des Techniques Modernes de Communication) ne l’aime plus depuis l’année 2010.

Selon Alfred Marie Jeanne, Le 17 septembre 1999, Roland Laouchez  sollicite, pour l’ADTMC, une aide financière auprès du Conseil Régional pour le financement de la « réalisation de séries cinématographiques à la Martinique ».

Le 12 décembre 2000 Il obtient une subvention de 76.224,51€  (soit 500.000F) et une avance remboursable de 152.449,02€ (soit 1.000.000 F). Il lui est précisé dans une convention qu’il bénéficiera d’un différé de 3 années pour procéder au remboursement de l’avance.

En 2009, soit 9 ans plus tard, il n’avait toujours rien remboursé, alors que l’intégralité de la somme aurait dû être remboursée en quatre annuités de 2004 à 2007.

 Roland Laouchez faisait le siège du Président Alfred MARIE-JEANNE pour tenter d’obtenir que cette avance remboursable soit transformée en subvention afin que l’argent correspondant lui reste acquis. Le Président Alfred MARIE-JEANNE, en gestionnaire rigoureux des fonds publics, a toujours catégoriquement refusé.

En 2010, avec l’arrivée de la nouvelle gouvernance aux commandes du Conseil Régional, Roland Laouchez, certainement pour s’attirer les sympathies du nouveau président a procédé à un virage politique à 180°. Lors de ses journaux télévisés sur KMT, il passe son temps à  mépriser l’ancien Président de Région Alfred MARIE-JEANNE et dans le même temps il flatte et encense le nouvel arrivé, Serge LETCHIMY, espérant, sans doute, avoir quelques faveurs.

   Grace à la vigilance de Daniel MARIE-SAINTE, chef de file du groupe des Patriotes Martiniquais et Sympathisants, qui a interpellé la « nouvelle gouvernance sur cette situation  lors d’une séance plénière, le directeur a remboursé une partie de sa dette. En juin 2013 il devait encore 37.000€ à la Région.

Voici ce Roland Laouchez qui ne voulait pas payer ses dettes, devenu grand donneur de leçons et grand défenseur du PPM sur les antennes de sa télévision KMT. Chaque année Roland Laouchez, directeur de KMT reçoit plusieurs milliers d’euros du Conseil Régional présidé par Serge Letchimy, président du PPM.

Le 13 avril 2015, dans une émission intitulé « 100% POLITIK », Roland Laouchez recevait Louis BOUTRIN pour parler du livre qu’il a co-écrit avec Raphaël CONFIANT, « Alfred Marie Jeanne, une traversée verticale du siècle ». En visionnant la vidéo qui suit, on verra que Roland Laouchez, au lieu de se mettre dans la peau d’un journaliste qui interroge l’auteur du livre, a montré sa haine contre Alfred Marie Jeanne tout en se montrant grand défenseur du PPM.

A aucun moment, Roland Laouchez il n’a pu déstabiliser Louis Boutrin qui a défendu, avec intelligence, érudition et opiniâtreté, le livre qu’il a écrit et signé avec Raphaël Confiant.

On peut se faire une idée ici des qualités de journaliste de Roland Laouchez

Source : http://www.martinique-politique.com/roland-laouchez-hait-chaben-615

VOIR VIDÉO. 

 watch

roland-laouchez-deliberation.jpg

 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

Visiteurs: 17582779