Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 oct.   Novembre 2017   déc.

DLMMJVS
   1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
ASIC ESL

 

 

 
 
 
 
 
ENERGIE : LA CTM SE POSITIONNE SUR LE PROJET DE GEOTHERMIE A LA DOMINIQUE
17-11-2016
lb.geothermie.dominique2.jpg

Une.délégation de Martinique, conduite par Louis BOUTRIN, Conseiller Exécutif de la CTM en charge de l’Energie, Johan VILLERONCE, directeur de Cabinet du SMEM, Michel DURAND, directeur d’EDF Martinique, et Benoit VITTECOQ, directeur du BRGM Martinique, a été reçue par Ian DOUGLAS, Ministre de l'Energie de la Dominique, les 2 et 7 novembre dernier. Au centre des discussions, un projet d'exploitation de la ressource géothermale de la Vallée de Roseau estimée à plus de 120 MW. Le Gouvernement Dominiquais propose de vendre l'électricité produite en dessous du prix actuel de celle produite par la Centrale de Bouillante (Guadeloupe), ce qui constitue une belle aubaine pour la Martinique qui, à partir de ce projet, pourrait disposer rapidement d'environ 15% de son électricité à base d'Energie Renouvelable. LB (Photo de Gauche à Dte : J. VITTECOQ (BRGM), M. DURAND (EDF), (Gouv.Dominique), L.BOUTRIN (CTM), J. VILLERONCE (SMEM).

L’exploitation potentielle de ressources géothermiques à haute température serait un élément stratégiquement important dans l’évolution du mix énergétique de la Martinique ;

Cette source d’énergie renouvelable présente en effet un double intérêt par son caractère non intermittent (toujours disponible, quelles que soient les conditions climatiques), et par les puissances exploitables (plusieurs dizaines de MW) pour un coût de production modéré.

 

Une priorité pour le Programme Territorial de Maitrise de l’Energie (PTME)

et la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE).

La CTM, le SMEM, l’ADEME, et EDF ont donc retenu d’inscrire la géothermie comme un axe de développement prioritaire dans les documents de cadrage que sont le PTME et la PPE. L’objectif est de maximiser le cofinancement de l’Etat pour les études liées à la recherche, à la qualification qualitative et quantitative des gisements.

 

Des études ont déjà permis d’identifier un potentiel dans la plaine du Lamentin, autour de la Montagne Pelée, et surtout aux Anses d’Arlet avec un réservoir situé à Petite-Anse, à environ 1 000 mètres de profondeur, et à une température d’environ 200 degrés.

 

La réalisation de forages d’exploration pourrait confirmer l’existence et la quantification de la ressource. Dans un cas favorable, l’exploitation interviendrait au minimum 5 ans après les premiers forages.

 

 

Un potentiel déjà caractérisé à la Dominique

 

De récents forages d’exploration et d’exploitation financés par Interreg ont déjà permis de caractériser un potentiel important sur l’ile de la Dominique.

Le Gouvernement Dominiquais a d’ailleurs lancé les procédures pour la construction d’une centrale d’une dizaine de MW qui correspondrait à leurs besoins. 

Cependant, un potentiel d’environ 120 MW serait encore exploitable.

 

Afin d’évaluer les possibilités techniques et administratives de cette exploitation, deux rencontres ont été organisées avec le Ministre de l’Energie de la Dominique.

La première, le 2 novembre 2016, en présence de Messieurs Louis BOUTRIN, Conseiller Exécutif de la CTM chargé de l’Energie, Johan VILLERONCE, directeur de Cabinet du SMEM, Michel DURAND, directeur d’EDF Martinique, et Benoit VITTECOQ, directeur du BRGM Martinique, a permis de confirmer l’intérêt du Gouvernement pour la construction d’une centrale géothermique dédiée à la production d’électricité qui serait livrée à la Martinique par le biais d’une interconnexion.

 

La Commisison de Régulation de l'Energie favorable au projet 

 

Pour la deuxième rencontre, le 07 novembre 2016, la même délégation était accompagnée par des émissaires de la CRE (Commission de Régulation de l’Energie)

 

Cette commission indépendante, rattachée au Ministère Français de l’Energie est, entre autres, chargée : 

 

  • Du cofinancement d’études et de projets liés à l’énergie
  • De fixer les conditions de rachat par EDF de l’électricité produite à partir d’EnR

 

Après avoir constaté la volonté d’une éventuelle coopération du Gouvernement Dominiquais avec la Martinique, la CRE s’est montrée favorable, en cas d’accord de la CTM, à un cofinancement du projet et ouverte à une procédure de négociation d’un tarif de rachat de l’électricité produite.

La délégation s’est rendue sur site afin de constater la présence des puits d’exploration d’une future centrale. 

 

PHOTOS

Louis BOUTRIN (Conseiller exécutif en charge de l'Energie), Ian DOUGLAS, (Ministre du Commerce, de l'Energie et de l'Emploi de La Dominique), Catherine EDWIGE (Chef de délagation à la Commission de Régulation de l'Energie, ingénieur, première directrice de l'usine EDF de Bellefontaine)

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 17607633