Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 août   Septembre 2017   oct.

DLMMJVS
   1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
VLSI Behavioral Synthesis

 

 

 
 
 
 
 
UNESCO : CONFERENCE TERRITORIALE SUR LA CANDIDATURE DE LA MARTINIQUE
01-12-2016
pnm.unesco.nov16.jpg
Ce lundi 28 novembre 2016 à 14h30 à la Préfecture de Martinique s’est tenue une Conférence Territoriale présentant les résultats suite à l’audition du 11 octobre 2016 de la Mission UNESCO devant les instances du Comité National des Biens Français au Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Paris. Cette Conférence Territoriale avait pour objectif de présenter l’argumentaire lié à la validation de la Déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle (DVUE) du Bien ainsi que les prochaines étapes de la procédure. Pour rappel, par courrier en date du 24 octobre 2016, adressé au Président du Parc Naturel de Martinique, Louis BOUTRIN, la Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, Madame Ségolène ROYAL a confirmé, suite à l’expertise du Comité national, la « validité des grands principes de la Déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle » du Bien Martiniquais. 
 

 


Le Préfet de Martinique, Fabrice RIGOULET-ROZE, le Président du Parc Naturel de Martinique, Louis BOUTRIN et l’équipe projet ont présenté successivement les avancées du projet d’inscription du Bien Martiniquais des « Aires volcaniques et forestières de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord » sur La Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. De nombreuses personnalités, partenaires et élus du Parc avaient fait le déplacement pour cette occasion.


Cette DVUE consacre donc les fondements de l’exceptionnalité du territoire Martiniquais au travers de deux critères issus de la Convention de 1972 :

  • le critère viii, relatif au volcanisme ainsi qu’à la géologie de l’île,
  • le critère x, relatif à l’endémisme et à la richesse de la biodiversité.

Afin d’apporter les meilleures chances de réussite à notre dossier, le Comité a recommandé à l’équipe projet de prendre en considération les quatre points suivants :

  • Préparer une candidature autonome et non transnationale qui s’inscrit dans une démarche partenariale et d’échanges avec les îles voisines des Petites Antilles ;
  • Clarifier et compléter la situation de « hot-spot » de biodiversité dans laquelle se trouve le bien martiniquais ;
  • Simplifier le texte de présentation, trop technique ;
  • Concentrer tous les travaux et études à venir uniquement sur le patrimoine matériel.
 

Les prochaines échéances de la procédure (2016-2018)

  • Avril 2017 : Validation du Périmètre devant le CNBFPM
  • Octobre 2017 : Validation du plan de gestion devant le CNBFPM
  • Février 2018 : Dépôt du dossier à l’UNESCO
  • Juillet 2018 : Décision de l’UNESCO
 
SOURCE : PNM 
 
pnm.unesco6.jpgpnm.unesco.8.jpg
 
 
 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 16939702