Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 juil.   Août 2017   sept.

DLMMJVS
   1  2  3  4  5
  6  7  8  9101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
SVTechie Behavioral Synthesis

 

 

 
 
 
 
 
UNESCO : ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE LOUIS BOUTRIN, PRESIDENT DU PARC NATUREL DE MARTINIQUE
30-04-2017

 

lb.unesco.27.4.17.jpg

Allocution introductive,

Audition devant le Comité National des Biens Français du Patrimoine Mondial,

 Validation des éléments du dossier sur la coopération internationale, les limites, les périmètres, les protections, l'authenticité et l'intégrité.

27 avril 2017

 Salle Malraux 182 rue Saint-Honoré, 75001 Paris,

Ministère de la Culture et de la Communication

 

 

Officiels du Comité co-présidé par le ministère de la culture et le ministère de l’environnement, en présence de la représentation permanente de la France auprès de l’UNESCO :

Mesdames, Messieurs, les membres du Comité National des Biens Français du Patrimoine Mondial,

Madame la Présidente FAIVRE

Monsieur le Président FAVEL,

Monsieur BRIE,

Monsieur l’Ambassadeur de France à l’UNESCO,

Mesdames, Messieurs, les sénateurs,

Mesdames, Messieurs du ministère de la Culture et de la Communication,

Mesdames Messieurs, du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer,

Cher, Président DAUGE,

Mesdames, Messieurs, en vos grades et qualités, bonjour,

 

Tout d’abord, permettez-moi de remercier chaleureusement, Madame la Présidente FAIVRE, Messieurs les Présidents FAVEL et BRIE et conjointement les ministères de la Culture et de la Communication ; de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer pour leur accueil.

 

 

Comme vous le savez, le projet d’inscription du Bien naturel Martiniquais sur La Liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO est une démarche collective entreprise de longue date par la Collectivité Territoriale de Martinique et L’Etat.

A cet effet, l’humaniste Helder Camara disait : « Lorsque l’on rêve tout seul, ce n’est qu’un rêve, alors que lorsqu’on rêve à plusieurs c’est déjà une réalité ». Cette réalité, Mesdames et Messieurs, nous sommes en train de la construire : faire connaître et reconnaître au monde, l’intérêt, la beauté ainsi que les enjeux de conservation de la biodiversité et du volcanisme martiniquais : « Voici l’utopie partagé ! » comme dirait Camara, « C’est le ressort de notre Histoire ».

La convention du patrimoine mondial présente l’originalité de lier dans un même document la protection des patrimoines culturels et naturels, reconnaissant l’importance d’un équilibre entre les deux. En Martinique, les monuments naturels sont profondément inscrits dans la culture. L’écrivain martiniquais Edouard Glissant dira :

Notre paysage est son propre monument, la trace qu’il signifie est repérable par-dessous. C’est tout histoire”.

Suite à l’audition du 11 octobre 2016, au cours de laquelle nous avons pu bénéficier de vos recommandations devant nous permettre de consolider notre projet de candidature, nous avons reçu le courrier de Mme Ségolène ROYAL, Ministre de l'Environnement, de l'Énergie et de la Mer, en charge des relations internationales sur le climat, nous confirmant, [je cite] la « validité des grands principes de la Déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle » du futur Bien Martiniquais.

Aujourd’hui, l’équipe projet apportera des réponses concrètes à ces recommandations afin de concentrer nos travaux sur le patrimoine matériel, de simplifier le texte de la Déclaration de la Valeur Universelle Exceptionnelle et de définir les menaces et les mesures de lutte.

Cette validation nationale, nous amène à relever un certain nombre de défis, notamment :

  • Veiller à une gestion raisonnée et durable de ce Bien impliquant les communautés locales ;
  • promouvoir le partage de la connaissance des valeurs et attributs du Bien et son appropriation par tous ;
  • initier une démarche collaborative en matière de protection, sauvegarde et de gestion des espaces naturels remarquables au sein des Petites Antilles et notamment au titre des Biens du Patrimoine Mondial.

 

La Conférence Territoriale qui s’est tenue à Fort-de-France le 15 mars 2017, sous la présidence de MME ROYAL, en présence des présidents de communautés d’agglomérations, des maires et des représentants d’associations pour la protection de l’environnement, a permis à la Ministre de nous rappeler son soutien et de proposer la Déclaration d’intention de coopérer entre la Dominique, Sainte-Lucie et la Martinique.

 

Ce texte permet à l’Etat de poser le cadre d'une collaboration entre ces îles conformément aux recommandations de l'UICN et du Comité National des biens français du patrimoine mondial. Il affiche un engagement fort en faveur de cette candidature.

 

La présentation de ce jour, nous permettra d’exposer plus en détails les éléments du dossier sur la coopération internationale avec pour objectif :

  • d’améliorer et partager les connaissances dans le domaine de la biodiversité
  • de développer des programmes conjoints d’expertise et d’échanges entre les scientifiques
  • de mutualiser les savoirs et les données dans le domaine de la biodiversité
  • de collaborer avec les Etats voisins qui disposent de biens naturels inscrits sur la liste du Patrimoine Mondial

Par ailleurs, nous vous soumettrons la méthodologie élaborée pour une conception conjointe des projets de périmètre et de territoire du Bien des « Aires volcaniques et forestières de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord de la Martinique ».

C’est un véritable processus de validation itératif associant la population et nos partenaires institutionnels qui est mis en place dans le cadre d’une démarche de co-construction tout au long de la procédure. En outre, nous avons réalisé plusieurs ateliers de concertation répartis sur l’ensemble du territoire, organisé des actions en partenariat avec le Rectorat (notamment le 2ème Défi UNESCO junior 2017 qui a réuni plus de 400 jeunes scolaires).

Il me revient cette déclaration de MME ROYAL lors de nos échanges le mois dernier, je cite : Toute personne doit pouvoir participer à l’élaboration d’un projet qui la concerne. »

 

Aussi, je vous remercie, une fois de plus, de l’appui que vous nous apportez dans la poursuite de ce projet structurant pour notre territoire ainsi que la bienveillance que vous nous avez manifesté à la genèse de cette belle aventure, que nous appelons de nos vœux, le plus fédérateur que possible.

Mesdames et Messieurs,

 

Au nom de la délégation de Martinique et notamment de Monsieur le Président du Conseil Exécutif de la Collectivité Territoriale de Martinique, Alfred MARIE-JEANNE, de l’ensemble de l’équipe technique, je vous remercie.

 

Paris, le 27 avril 2017

 

Louis BOUTRIN

Président du PARC NATUREL DE MARTINIQUE


 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 16678481