Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 mai   Juin 2018   juil.

DLMMJVS
   1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Techies Resources High Level Synthesis

 

 

 
 
 
 
 
LA GOUVERNANCE DE L'UNIVERSITE DES ANTILLES VEUT-ELLE LE RETOUR DES CHEFS DU CEREGMIA ?
21-02-2018
ceregmia-mafia juin face.jpg

 

   Il est désormais clair que la gouvernance de l'Université des Antilles est favorable au retour du trio du CEREGMIA (Fred CELIMENE, Kinvi LOGOSSAH et Eric CARPIN) mis en examen depuis bientôt trois ans pour pas moins de 7 chefs d'inculpation dont le tout premier est le "détournement de fonds en bande organisée au détriment de l'Union Européenne". En effet, après avoir remercié Me GOLDMAN du barreau de Paris au motif fallacieux de son éloignement et du coût des ses prestations, alors qu'apparemment les 14 millions d'euros disparus pour lesquels le CEREGMIA est inquiété, ne semble pas perturber outre mesure ladite gouvernance, cette dernière l'a remplacée par un certain Me SYLVESTRE du barreau de Guadeloupe.

 

Ainsi tous les avocats, fins connaisseurs du dossier et qui pouvaient en assurer la continuité ont été récusés à deux moments-clés de l'affaire: celui de l'appel contre l'ordonnance d'interdiction d'accès à l'université et le re-jugement devant le CNESER!

 

   On a vu un Me Sylvestre, mail à l'aise, bafouillant au micro de MARTINIQUE 1er ce 20 février au sortir de l'audience au cours de laquelle a été examinée la demande du trio du CEREGMIA d'annuler sa mise sous contrôle judiciaire et de lever la mesure d'interdiction d'accès à l'université qui les concerne. Me SYLVESTRE a fait mine de dire "la position de l'Université n'a pas changé", mais il en était si peu convaincu qu'il n'arrivait même pas à finir ses phrases.

   Le trio sera rejugé par le CNESER (Conseil National de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) le 09 avril prochain. Il y a tout lieu de penser que la prétendue "partie civile" qu'est l'Université ne fera rien pour obtenir confirmation de la condamnation des mafieux. Or, la majorité des élus du Pôle Martinique, fortement hostile, au retour des chefs du CEREGMIA, ne se laissera pas faire. Le revirement de la gouvernance de l'Université est donc une déclaration de guerre adressée au Pôle Martinique et un message d'encouragement aux mafieux. 

 

L'apaisement dont il est tant question n'est que le nouveau visage du pacte secret de l'actuelle gouvernance de l'université avec le trio du CEREGMIA.

 

Nou pé ké moli ba yo!

   Affaire à suivre...

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 19825610