Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 août   Septembre 2018   oct.

DLMMJVS
   1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
ASIC High Level Synthesis

 

 

 
 
 
 
 
Affaire CEREGMIA : besoins et demandes d’un citoyen ordinaire
27-02-2018

« Notre vie commence à s’arrêter le jour où nous gardons le silence sur les choses graves »

Martin Luther King Jr

Je me définis comme un citoyen ordinaire cultivant liberté et bienveillance. Un ouvrier du vivre-ensemble concerné par l’action collective et par notre responsabilité individuelle dans la préservation de relations franches, saines, équilibrées et épanouissantes dans les communautés avec lesquelles nous interagissons.

A ce titre l’affaire CEREGMIA m’interpelle.

Voici les faits que j’ai observés : 

Il me semble capital de bien distinguer la procédure judiciaire pénale pilotée par le Ministère Public (Procureur de la Répubique et Procureur Général) et la procédure administrative pilotée par le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (CNESER).

http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/03/22/soupcons-de-detournements-de-fonds-a-l-universite-antilles-guyane_4387637_3224.html

http://www.letudiant.fr/educpros/actualite/l-universite-des-antilles-enfin-creee.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/sites/regions_outremer/files/assets/audio/itw_mance_caster_cereg-ia.mp3

http://www.rci.fm/index.php/infos/justice/premieres-mises-en-examen-prononcees-dans-le-dossier-du-CEREGMIA

http://politiques-publiques.com/martinique/fred-celimene-pascal-saffache-mis-en-examen/

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/2016/02/03/kinvi-LOGOSSAH-mis-en-examen-dans-l-affaire-du-CEREGMIA-328059.html

http://www.bondamanjak.com/affaire-ceregmia-kinvi-logossah-mis-en-examen/

http://politiques-publiques.com/martinique/CEREGMIA-nouvelle-mise-en-examen/

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/2016/02/04/affaire-CEREGMIA-l-ancienne-comptable-de-l-universite-est-mise-en-examen-328651.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/ceregmia-fred-celimene-revoque-de-l-enseignement-superieur-368925.html

http://www.bondamanjak.com/celimene-non-cest-cest-cest-cest-fini/

https://histoiresduniversites.files.wordpress.com/2016/09/dc3a9cision-m-cc3a9limc3a8ne.pdf

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/CEREGMIA-l-enquete-se-poursuit-et-une-nouvelle-mise-en-examen-381569.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/conseil-etat-annule-sanctions-affaire-du-CEREGMIA-530249.html

http://www.montraykreyol.org/article/universite-des-antilles-le-trio-du-ceregmia-retrouvera-t-il-ses-salaires-sans-service-fait

https://la1ere.francetvinfo.fr/martinique/affaire-CEREGMIA-trois-professeurs-tentent-retrouver-leurs-postes-561311.html

Ma conclusion de citoyen ordinaire

MMM. CELIMENE, LOGOSSAH et CARPIN, dans le cadre d’une procédure pénale, ont été mis en examen en janvier (CELIMENE), février (LOGOSSAH) et juillet 2016 (CARPIN) jusqu’à ce jour parce qu’il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu’ils ont participé, comme auteur ou complice, aux infractions suivantes :

- escroquerie en bande organisée,

- faux en écriture publique,

- usage de faux en écriture publique,

- atteinte à la liberté d’accès ou à l’égalité des candidats dans les marchés publics,

- recel de bien provenant d’un délit puni d’une peine n’excédant pas 5 ans d’emprisonnement,

- soustraction ou destruction de biens d’un dépôt public,

- immixtion dans une fonction publique.

Ces mises en examen ont été assorties depuis 2016 d’un contrôle judiciaire qui prévoit, entre autres, l’interdiction de se rendre sur les sites de l’Université des Antilles.

Ces mises en examen assorties de contrôle judiciaire ont été décidées par le juge d’instruction sans aucun rapport avec la procédure administrative instruite par le CNESER et cassée par le Conseil d’Etat.

Ces mises en examens procèdent de l’étude par le juge d’instruction de projets gérés par le CEREGMIA (IFGCAR, OOLOG, EIC, PRED, LAMENTIN ON LINE, GREEN ISLAND, …) dont les graves irrégularités de gestion pourraient correspondre à des infractions commises par MM. CELIMENE, LOGOSSAH et CARPIN.

Dans ces circonstances, le citoyen ordinaire que je suis ne comprendrait pas que le contrôle judiciaire soit levé, que des personnes sur qui pèsent d’aussi  lourds soupçons soient autorisées à reprendre des activités d’enseignement et d’administration de laboratoire.

Les sentiments que je ressens : colère et inquiétude

Je suis en colère et soucieux parce que, selon ma compréhension du dossier, les mesures prises dans le cadre de la procédure pénale, n’ont, rien à voir avec les décisions intervenues dans le cadre de la procédure administrative.

Je serais surpris que, parce que le Conseil d’Etat a annulé les décisions administratives du CNESER, pour des raisons de forme, la cour d’appel de Martinique prenne des décisions concernant la procédure pénale.

Il serait curieux de modifier la procédure pénale pour une décision, sur la forme, de la procédure administrative.

Quelle signification aurait la levée de l’interdiction faite aux 3 universitaires mis en examen de se rendre sur les sites de l’Université sinon celle d’amorcer une tentative de légitimation et d’encouragement de l’impunité ?

Cette confusion introduite par les avocats des 3 universitaires mis en examens et encouragée par la présidence de l’Université des Antilles actuelle dont le nouvel avocat se fait le chantre d’un prétendu apaisement génère chez moi colère et inquiétude.

Mes besoins

Je suis en colère et inquiet parce que j’écoute mes besoins de vivre dans une communauté martiniquaise capable :

- d’accueillir ses émotions sans en être esclave, de transformer ses émotions en source d’énergie, de créativité et d’innovation.

- de définir sa raison d’être, son intention, sa contribution à l’humanité,

- de choisir les valeurs qui lui serviront de boussole dans ce monde VICA (Volatil, Incertain, Complexe et Ambigu) pour accomplir cette raison d’être,

- de favoriser des principes d’organisation et de prise de décisions (dans les organisations et dans la démocratie) qui reconnaissent la capacité de chacun à apporter sa lumière,

- de concevoir et d’exécuter des projets et des actions nourris par ces valeurs et ces principes.

Mes espoirs, mes invitations, mes suggestions, mes demandes

Les besoins qui m’habitent m’invitent à clarifier et à formuler des espoirs, des invitations, des suggestions et des demandes.

J’utilise le « je » de la 1ère personne du singulier.

Le « Je » que j’emploie n’est pas le « Je » de l’Ego, mais celui d’un citoyen ordinaire sur le chemin de la responsabilité.

Mes invitations, mes suggestions et mes demandes ne sont ni des exigences, ni des injonctions, ni des menaces, ni des reproches, ni des leçons de morale mais simplement des attentes qui découlent de mes besoins.

C’est au nom de ces besoins de citoyen ordinaire que :

- J’espère que la Justice confirmera la prolongation de l’interdiction d’accès aux sites universitaires aux 3 enseignants mis en examen et qu’elle concluera rapidement l’instruction de cette procédure pénale concernant le CEREGMIA .

- Je suggère aux étudiants de l’Université des Antilles, à leurs parents, aux personnels de L’UA de se mobiliser encore plus masivement.

Oui, j’entends votre lassitude quant à des tensions qui durent depuis plusieurs années. J’entends votre souhait de recréer sur le Campus de Martinique une ambiance de travail et de vie reposant sur la confiance, la concorde, le calme, le respect, l’ambition et l’excellence.

Oui, j’entends ces besoins légitimes !

Pourtant, je suis convaincu que ces besoins ne pourront être nourris par le retour de comportements agressifs, frauduleux et corrupteurs qui ont été consignés dans des rapports d’autorités compétentes et indépendantes depuis de très nombreuses années.

Vous avez le pouvoir de favoriser ou de combattre l’impunité.

Vous avez, comme tous les citoyens ordinaires de Martinique, le pouvoir de soutenir des comportements déviants ou de les affronter.

Espérer se tenir à l’écart, croire pouvoir rester neutre, ne pas s’exprimer dans cette situation, c’est nourrir la culture de la magouille, de l’intimidation, de la peur, c’est renoncer à exercer son esprit critique et à cultiver sa liberté.

- Je demande à la présidence de l’Université des Antilles qu’elle écarte toute suspicion de connivence avec des personnes dont les comportements nuisent à son image et a ses finances.

- Je suggère aux militants des partis politiques qu’ils incitent leurs porte-paroles à sortir de leur mutisme en prenant position publiquement sur cette situation : sont-ils favorables à la levée de l’interdiction de présence sur les sites de l’Université des Antilles des 3 enseignants mis en examen ? Sont-ils favorables à une accélération de la procédure pénale ?

- J’invite les journalistes à continuer à nous informer en faisant preuve de plus de pédagogie en matière de procédure judiciaire. (pour nous aider a faire la distinction entre procédure pénale et procédure disciplinaire par exemple).

- J’encourage les autres citoyens ordinaires à s’informer, si besoin est, en cliquant sur les liens hypertextes de cet article, à exprimer leur colère, leur inquiétude, à brandir fièrement leurs valeurs et leurs besoins sur les réseaux sociaux, dans les media traditionnels et sur la place publique.

Ne restons plus les silencieux spectateurs complices du délitement de notre société.

Je demande à chacun de nous que, dans nos identités et nos responsabilités respectives, nous puissions réunir les conditions d’émergence de la confiance indispensable à tout épanouissement individuel et collectif.

Olivier Ernest JEAN-MARIE

Citoyen martiniquais

Schoelcher, le 26 février 2018

 

Source :  http://www.oejm.net/actualite/affaire-ceregmia-besoins-demandes-dun-citoyen-ordinaire/

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 20744154