Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 juin   Juillet 2019   août

DLMMJVS
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
VC Funding Behavioral Synthesis

 

 

 
 
 
 
 
PARC NATUREL DE MARTINIQUE : LES VOEUX 2019 DU PRESIDENT LOUIS BOUTRIN
22-01-2019

"...C'est ensemble que nous affronterons les autres montagnes que nous aurons à gravir !" Louis BOUTRIN

 

lb.voeux2019.1.jpg

Mesdames, Messieurs les élus du Comité Syndical du Syndicat Mixte du Parc Naturel, chers collègues

Mesdames, Messieurs de la direction du Parc Naturel de Martinique,

Monsieur le Directeur de la DEAL, de l’ONF, d’EDF, 

Monsieur le Directeur de la Mer

Mme la Représentante de la Chambre des Métiers, 

Mme la Présidente du Club Soroptimists de Fort-de-France.

Monsieur le Président de l’Association des Amis du Parc

Mesdames, Messieurs, en vos grades et qualités, 

Chères collaboratrices, chers collaborateurs,


Permettez-moi, tout d’abord de remercier le Président du Conseil Exécutif Alfred Marie-Jeanne de nous accueillir dans cette magnifique demeure qu’est la Villa Chanteclerc. 

Permettez-moi également de vous remercier toutes et tous d’avoir répondu à mon invitation pour ces vœux du Président du Parc Naturel de Martinique

Les vœux sont traditionnellement un moment de convivialité où nous exprimons nos souhaits et nos espérances pour aborder l’année à venir sous les meilleurs auspices. 

C’est également un moment durant lequel nous prenons de la hauteur après ’être ressourcé auprès des nôtres. 

C’est aussi le moment de mesurer le chemin parcouru durant les années précédentes. 

C’est ce que je vous invite à faire.

Et, à propos de chemin parcouru, il me revient une citation de Nelson MANDELA qui disait, et je le cite : « J’ai parcouru ce long chemin vers la liberté. J’ai essayé de ne pas faiblir, j’ai fait beaucoup de faux pas. Mais j’ai découvert ce secret qu’après avoir gravi une haute colline, tout ce qu’on découvre c’est qu’il y en a encore beaucoup d’autres à gravir ».

Mes chers collaborateurs du Parc Naturel, 

De par ses missions, le Parc Naturel a lancé une série de projets structurants pour le pays Martinique. Certains de ces projets peuvent apparaître comme des montagnes insurmontables. 

Mais, c’est ensemble que nous affronterons ces autres montagnes que nous aurons à gravir. 

C’est ensemble que nous vaincrons !

 

 

 

Dans une société en pleine mutation et en perte de repères, il me paraît essentiel que nous apprenions à nous supporter mutuellement travailler ensemble et à travailler ensemble dans le respect des uns et des autres et surtout dans le respect de l’institution que les Martiniquais nous ont confiée. 

Nous ne sommes que de passages dans nos missions respectives ; Alors, tachons comme disait Frantz FANON de « les accomplir sans les trahir »


Mes chers collaborateurs, 

Vous commencez à mieux me connaître. Malgré mon haut niveau d’exigence et de rigueur, je tiens à vous dire que j’apprécie votre engagement quotidien pour cette noble institution. 

Je tiens à vous remercier publiquement du travail important que vous accomplissez tous les jours au service des Martiniquais.

Avec vous, aux côtés des élus et de nos partenaires, nous contribuons à faire du Parc un acteur majeur dans le domaine de la préservation et de la valorisation des patrimoines naturels et culturels de la Martinique.

C’est ainsi que depuis plus de 40 ans : le Parc a accompli de belles choses, a réalisé de grands projets.

Nous pouvons, et nous devons en être fiers.

Mais il nous faut redoubler d’efforts ! Notre détermination à développer et faire aboutir des projets structurants pour notre Martinique ne doit en aucun cas relâcher. 

Nous avons en effet un véritable enjeu à satisfaire : Réussir la transition écologique, ce qui nous permettra de transmettre durablement aux générations à venir un environnement préservé, et un cadre de vie agréable et soutenable.

Car, il n’est pas vain de dire que nos patrimoines culturels et naturels sont menacés. Il est illusoire d’imaginer que les signaux qui sont envoyés par les experts mondiaux concernant le changement climatique, la perte de biodiversité, l’utilisation irrationnelle de nos ressources naturelles ne concernent pas nos territoires.

Nous sommes au contraire concernés, condamnés à agir !

Le Parc est un acteur essentiel dans ce scénario à fort enjeu qui doit s’écrire dès aujourd’hui. 

Nous devons ainsi faire face à nos responsabilités.

Nous devons assumer notre rôle dans la définition des stratégies, dans la mise en œuvre des indispensables partenariats, dans la mise en œuvre de projets ô combien structurants pour l’avenir du pays.


Nous devons compter, pour cela, sur une structure Parc Naturel de Martinique mobilisée, des élus aux collaborateurs.

2018 a été, en ce sens, une année de transition. Il y a toujours, dans une vie, des moments difficiles à affronter. Nous avons fait face en préservant, j’y veille, car c’est mon rôle, l’intérêt supérieur de l’Institution.

Nous avons su sortir d’une situation financière tendue…

Nous avons su regagner la confiance de nos partenaires… notamment de la CTM et j’en profite pour remercier tout personnellement le Président Alfred MARIE-JEANNE pour sa confiance et son soutien financier.  

Nous avons su nous replacer dans une logique de projets. Je ne vais pas tous les citer, ils sont nombreux, des opérations d’animation du territoire, au lancement et renforcement de filières ou aux appels à projets que nous avons su gagner. 

La mise en œuvre, en quelques mois, du Label «Zéro chlordécone » figure en tous cas parmi les plus emblématiques. Elle illustre notre capacité à répondre rapidement à une problématique reconnue, en nous projetant et en innovant dans des perspectives à moyen-long terme.

Et comment ne pas évoquer le dossier d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO des « Aires volcaniques et forestières de la Montagne Pelée et des Pitons du Nord » que nous portons pour la CTM et l’État ? 

Nous avons franchi avec succès chacun des derniers jalons du parcours dit national, en allant même au-delà de certaines recommandations. En juillet 2018, à Montserrat, nous avons obtenu le soutien unanime de nos voisins caribéens de l’OECS et engagé un partenariat inédit autour de la gestion des aires naturelles labélisées. Nous avons renouvelé cette action de partenariat à travers un séminaire sur la Gestion des espaces naturels où nous avons pu échanger nos expériences mutuelles avec nos voisins caribéens de la Jamaïque à Trinidad en passant par les pays de l’OECS. Cette réunion s’est tenue en Martinique en septembre dernier. 

Nous avons aussi obtenu le soutien de plus d’une centaine de personnalités martiniquaises, rencontré un ministre, et nourri des contacts avancés au plus haut niveau de l’État français. A défaut d’être en marche… nous sommes en ordre de bataille pour défendre ce dossier de candidature jusqu’à son adoption par les instances internationales. 

Et, ce dont nous pouvons être le plus fiers, mobilisé les martiniquais à des niveaux jamais atteints, d’après nos partenaires médias.

Ce dossier est aujourd’hui parmi les 3 qui sont soumis au choix au Président de la République pour représenter la France aux instances internationales l’UNESCO. C’est déjà une belle victoire.

L’ensemble de ces projets a permis d’améliorer et de renforcer notre image et notre notoriété, et surtout de regagner la confiance des martiniquais : la plus importante à mes yeux.

Si 2018 s’est terminée sur une note plutôt favorable, je voudrais, avec vous, faire de 2019 l’année de la reconquête et des défis.


La reconquête passera nécessairement par un confortement de notre budget. Il nous faut poursuivre la stratégie de pragmatisme financier déjà engagée, tenant compte des réalités économiques de la Martinique. Nous devrons donc ajuster nos dépenses aux recettes réelles provenant de la cotisation de nos membres. Les économies réalisées seront principalement affectées à l’amélioration des conditions sociales du personnel.

Nous devrons aussi ajuster nos recettes, notamment sur les programmes d’action, en élargissant les possibilités de cofinancement, en intégrant de façon plus systématique les coûts réels de fonctionnement.


Cette doctrine sera traduite dès nos prochaines orientations budgétaires. Elle devra nous permettre de dégager des moyens pour poursuivre les actions phares déjà engagées, et relever de nouveaux défis.

Le Parc doit en effet assurer ses missions de découverte des patrimoines naturels et culturels par l’ouverture ou la mise en chantier de nouveaux sites emblématiques. Ainsi, le nouveau siège sera enfin livré. Nous espérons lever les dernières contraintes réglementaires empêchant les travaux sur le site de l’Aileron, et lancer le chantier du Canal des Esclaves, porte d’entrée emblématiques du futur site UNESCO, dont nous assurerons la coordination du plan d’actions. Un programme encore plus innovant d’animation du territoire sera aussi mis en œuvre.

En cette année 2019 placée mondialement sous le signe de la Biodiversité, nous devrons renforcer nos actions et notre lisibilité dans ce domaine, qui est notre cœur de métier. La dynamique de l’Observatoire de la Biodiversité sera renforcée, tout comme notre expertise dans la gestion des espèces et des espaces protégés.

Nous conforterons encore nos actions de développement de filières agricoles raisonnées à forte valeur ajoutée : le café, les produits marqués, le zéro chlordécone, les plantes médicinales, les champignons, et l’horticulture.


Vous avez bien entendu : l’horticulture. Nous allons nous impliquer dans cette filière, fortement associée à notre patrimoine, avec pour point d’orgue l’organisation en décembre prochain des 4èmes Floralies Internationales de la Martinique. 

Préparons-nous à relever l’ensemble de ces défis et faisons-le savoir aux martiniquais !

Je compte sur vous TOUS, élus, collaborateurs, partenaires pour que nos projets aboutissent.

Je compte sur votre ENGAGEMENT, autant que vous pouvez compter sur le mien.

Je compte aussi sur notre COHESION et j’y veillerais, car elle est fondamentale pour la réussite de nos actions.

J’ai simplement envie de vous dire :

Ayons confiance en nous !

Moi, j’ai confiance en vous !


Et puisque nous parlons de confiance, J’ai commencé par Nelson MANDELA, et je terminerai par lui : Cela semble toujours impossible jusqu’à ce que ce soit fait. 

Ayez confiance en vous 

Ayez confiance en ce pays nôtre.

En final de compte, simplement, je dois vous dire, mais vous le savez déjà, je dois vous dire que :

  • j’attache beaucoup de prix à la qualité de nos relations, 
  • j’attache beaucoup de prix à la qualité du travail que vous effectuez,
  • quand le travail fait est de qualité, je suis le premier à vous faire part de ma grande satisfaction. 
  • quand je sens un relâchement, je suis aussi le premier à vous le dire.
 
  • dire.

Ici, nous sommes toutes et tous, quelles que soient nos fonctions, au service des martiniquais.

Tel est le cap que nous devons poursuivre, ensemble !

A toutes et à tous,

A Monsieur le Directeur Général des Services, en charge du Management du personnel,

Je vous souhaite mes meilleurs vœux pour l’année 2019.


Vive le Parc Naturel !

Vive la Martinique.

Mèsi an pil

Mèsi an chay


Louis BOUTRIN

Martinique, le 18 janvier 2019 
 
lb.antilla.voeux19.1.jpglb.antilla.voeux19.2.jpg
 
 
 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 119566747