Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 juin   Juillet 2019   août

DLMMJVS
   1  2  3  4  5  6
  7  8  910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Techies Resources ESL

 

 

 
 
 
 
 
LES MARINS-PÊCHEURS DU COPEM & DE LA CTM EN MISSION D'(ETUDE EN BRETAGNE & CHARENTE-MARITIME
16-06-2019

 LA CTM AUX COTES DES MARINS-PÊCHEURS DU COPEM

 

lacotiniere.bateau.marin.1.jpg

9-16.juin.2019. Bretagne - Charente-Maritime. Une délégation du COPEM (Collectif Pêche Martinique) constituée de 11 marins-pecheurs des Anses d’Arlet – Sainte-Luce – Sainte-Anne -  Vauclin – Robert – Trinité – Fort-de-France et Grand Rivière, s’est rendue en BRETAGNE et en CHARENTE-MARITIME.

Accompagnés par le bureau d’Etude ODYSSEE DEVELOPPEMENT spécialisé en économie maritime , les marins martiniquais ont été rejoints à l’ïle d’Oleron et à La ROCHELLE les 13-14 et 15 juin par Louis BOUTRIN, Conseiller exécutif de la CTM en charge de l’Economie Bleue. Un mission d’étude qui s’inscrit dans une dynamique de « modernisation pour une pêche durable et responsable » qui devrait déboucher à très court terme par la définition d’un navire de pêche rapide de moins de 12 mètres pour les marins-pêcheurs de Martinique. 

 



lacotiniere.jeudi.1.jpg

Au menu de cette mission, plusieurs réunions de travail, des visites d’installations portuaires  et de pêche, des contacts avec les coopératives de pêche et embarquement sur des navires de pêche artisanale de Quimper et Lorient. Les marins martiniquais ont bravé le froid pour des sorties nocturnes en mer dès minuit et trois heures du matin avec les marins Bretons et ceux de La Cotinière, petite commune de l’île d’Oléron. 

 

Premier port de pêche de Charente-Maritime, le port de la Cotinière accueille les navires des communes voisines. Bare, langoustine, sole et céteau sont les spécialités de la région. Plus de 5.132 tonnes de poissons et fruits de mer y sont débarquées par an soit un chiffre d’affaires de 26,15 millions d’euros.

lacotiniere.criee4.jpglacotiniere.camion.criee.jpg

Depuis des décennies la vente est organisée autour d’un criée informatique avec vente en direct et par internet. Une organisation bien rodée qui permet à près de 250 – 300 marins-pêcheurs de vivre confortablement de leur métier.

 

lacotiniere.lb.maire.jpg

Leslie W. d'ODYSSEE Dpt ainsi que Le maire  de Saint-Pierre d’Oléron, Christophe SUEUR, ont réservé un accueil chaleureux au représentant de la CTM et à la délégation de marins martiniquais conduite par Hugues COCO. Une expérience riche d’enseignements nécessaires à la réflexion en cours sur l’évolution d’une pêche durable en Martinique. 

lacotiniere.coco2.jpg

 

 

La CTM partenaire de la sécurité des Marins-Pêcheurs

 

La CTM qui a  participé au financement de cette mission d’étude accompagne les marins-pêcheurs de Martinique dans leur volonté d’opérer une transition d’une pêche côtière artisanale vers une pêche plus professionnelle au-delà des 20.000 miles nautiques. Cette transition de la pêche nécessitera des navires modernes et sécurisés, très éloignés de nos traditionnels gommiers de pêche. Une opportunité rendue possible depuis l’infléchissement de l’Europe qui autorise désormais le financement de navires pour les RUP au travers du FEAMP (Fond Européen p.our les Affaires Maritimes et la Pêche)

 

lacotiniere.lb.mer.jpg

Dans cette évolution des pratiques, Louis BOUTRIN a insisté sur la place de la sécurité en mer notamment au travers du projet « un homme embarqué = une Vie protégée ». Les tragiques évènements des Sables d’Olonne nous ont montré à quel point la mer peut être dangereuse d’où l’intérêt d’une sécurisation optimale des professionnels de ce secteur.

 

L’accent a été mis sur un programme d’acquisition de gilets de sauvetage dernière génération intégrant une balise AIS qui est un dispositif de positionnement permettant le repérage, même de nuit, par les navires et le CROS du marin tombé en mer. Dotés d’une capuche gonflable, ces gilets multiplient par 2 le temps de survie d’un homme tombé en mer. 

 

Ce programme de sécurité porté par le COPEM et accompagné par la CTM permettra d’équiper dès 2019 près d’une centaine de marins-pêcheurs. 

 

larochelle.bateau1.jpg

Cette mission d’étude s’est terminée le samedi 15 juin par une visite du chantier naval de La Rochelle en compagnie de Jérémie STEYAERT, un ingénieur naval - architecte spécialisé en construction navale, qui accompagne les marins pêcheurs martiniquais dans l’étude, la conception et la réalisation d’un navire adapté à la pêche sur 2 jours ou plus en mer des Caraïbes. L’idée est de concevoir et réaliser une coque qui pourrait servir à la fabrication de navires de pêche dans des ateliers de construction navale déjà implantés sur le territoire du Diamant. Une bouffée d’oxygène pour la filière avec quelques emplois martiniquais en perspective. 

 
Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 135642730