Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 juil.   Août 2018   sept.

DLMMJVS
   1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Techies Resources Resources

 

 

 
 
 
 
 
Ecologie
CHLORDECONE : L'ETAT BOTTE EN TOUCHE
14-09-2007
Après avoir fait le mort pendant des mois, suite à la publication de « Chronique d’un empoisonnement annoncé », publié par Louis Boutrin et moi-même en février dernier, après avoir, par le biais de ses services déconcentrés en Martinique, tenté de monter les agriculteurs et les marchandes contre nous (où est passée d’ailleurs, l’association-bidon, Machann Foyal, censée rassembler les revendeuses du marché des Floralies ?), après avoir essayé de déstabiliser Me Durimel, avocat guadeloupéen, responsable des « Verts-Guadeloupe », qui est à la tête du mouvement anti-chlordécone dans l’île-sœur, après divers chantages fiscaux et autres contre tout ce monde-là, voilà que l’Etat français, empoisonneur en chef de nos deux peuples, devant le battage médiatique provoqué par le scandale du chlordécone, choisit une autre stratégie. La plus misérable, la plus lâche : botter en touche.
Lire la suite...
 
LES MEDIAS NATIONAUX DECOUVRENT ENFIN LE SCANDALE DU CHLORDECONE
31-08-2007
Ça y est, les médias nationaux semblent enfin découvrir le scandale du Chlordécone, un dangereux pesticide reconnu par sa toxicité et sa cancérogènicité ! Pourtant, ce n’est pas faute d’en avoir parler. Louis Boutrin et Raphaël Confiant, auteurs du livre Chronique d’un empoisonnement annoncé, en savent quelque chose. Après avoir prêché dans le désert des semaines durant, ils avaient pris leur bâton de pèlerin, multipliant les Forum-Citoyen à travers toute la Martinique et remplissant l’amphithéâtre du campus de Fouillole en Guadeloupe. Ils avaient même organisé en mars 2007 une conférence de presse à Paris, au sein de l’Assemblée Nationale, en présence d’Alain Lipietz (les Verts) et Corinne Lepage (Cap 21).  Présent également, l’ensemble des médias nationaux mais très peu d’écho auprès de l’opinion publique.
Lire la suite...
 
L'A.M.M. DU PARAQUAT RETIREE
07-08-2007
C'est officiel. L'Autorisation de Mise sur le Marché du Paraquat (A.M.M.) a été retirée le 4 aoüt 2007 par le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche. Une décision qui mérite d'être suivie de très près aux Antilles où le Paraquat a été largement utilisé dans l'agriculture. Si l'on croit le Communiqué qui suit, la Préfecture, la Chambre d'Agriculture et les services concernés, après leur négligence coupable dans l'affaire du Chlordécone, semblent vouloir prendre les mesures qui s'imposent.

 

Lire la suite...
 
DES NORMES POUR... UN POISON !!!
31-07-2007
La nouvelle ne fera sans doute pas grand bruit.
Les Martiniquais ont la tête ailleurs. Plus précisément au Tour des yoles, certains regrettant l’absence d’un ex-préfet yoleur, grand « ami » des Martiniquais et proclamé « mal-boug » par maints intellectuels.
De quoi s’agit-il ? La Direction des Services Vétérinaires de la Martinique, suite à une enquête, vient d’interdire à un pisciculteur de la commune du Saint-Esprit de vendre sa production et de continuer son exploitation. Autant dire qu’on a signé au pauvre homme son arrêt de mort ! Motif : le taux de chlordécone contenu dans ses « ouassous » (écrevisses) est supérieur aux normes autorisées. Et ce service de l’Etat d’annoncer la nouvelle dans un grand communiqué qui précise que des enquêtes seront bientôt diligentées auprès des autres exploitations aquacoles de l’île. Autant dire que c’en est fini, complètement fini, de l’aquaculture à la Martinique ! 
Lire la suite...
 
DU CHLORDECONE DANS LES OUASSOUS.
30-07-2007

Notre rédaction vient de recevoir ce Communiqué de Presse de la Préfecture de Martinique relatif à la présence de Chlordécone dans les Ouassous.Nous ne savons pas par quelle opération du Saint-Esprit le poison s’est introduit dans cet élevage spiritain mais la Préfecture persiste et signe et continue à parler de taux de Chlordécone au dessus des normes réglementaires. Non Messieurs  des services de l’Etat !

Le Chlordécone est un pesticide redoutable interdit à la vente et on ne doit pas en trouver dans les denrées alimentaires vendues sur le territoire martiniquais. La seule présence de ce poison dans les Ouassous devrait conduire ces derniers directement à l’incinérateur de ... Dillon. A moins qu’il ne soit pas en état de fonctionnement. Alors direction Dunkerque. Là-bas, on y a incinéré des patates douces en provenance de Martinique alors qu’ils étaient vendus sur les marchés des Antilles... sans que la population en soit informée !

Au fait, à quand une Manif. des vendeurs de Ouassous dans les rues de la Ville – Capitale, à l’instar des vendeuses de “Machandes-Foyal” pour dénoncer le livre de Louis BOUTRIN et de Raphaël CONFIANT responsables de la mévente des Ouassous et des difficultés économiques de la profession ?

 

Lire la suite...
 
LES AGISSEMENTS CRIMINELS DE L’ETAT FRANÇAIS ET DES BEKES MIS A NU !
20-07-2007

« Paraquat » ?

Ce terme ne dit probablement rien au Martiniquais (ou Guadeloupéen) moyen. Ni sans doute « R-Bix », le nom commercial de ce redoutable poison, utilisé comme herbicide dans les plantations bananières antillaises depuis des décennies et dont, le 10 juillet dernier, la Cour Européenne de Justice a interdit l’utilisation. Motif avancé : ce pesticide est, en grande partie, responsable de l’augmentation stupéfiante du nombre de cas de maladie de Parkinson relevé sous nos charmants cieux tropicaux.
Lire la suite...
 
LE PARAQUAT INTERDIT PAR LA COUR DE JUSTICE EUROPEENNE
18-07-2007
Le 10 juillet 2007, la Cour de Justice Européenne vient d’interdire le Paraquat, un puissant herbicide qui avait été ré-homologuée à la demande de la France pour l’utilisation aux Antilles et de l’Angleterre où Syngenta le fabrique.
Compte tenu du lien entre la paraquat et la Maladie de Parkinson. Le lien de causalité entre la paraquat et la Maladie de Parkinson*, déjà dénoncés dans le scandale du Chlordécone a été retenu par la juridiction européenne.
Lire la suite...
 
ILS ONT EMPOISONNE NOTRE TERRE, NOS EAUX, NOS RIVAGES... NOTRE PEUPLE
03-07-2007

Je veux parler d’un crime commis à l’encontre d’1 million de personnes censées être des citoyens français. Personnes qui n’ont qu’un seul tort : être nés, vivre et travailler dans leur terre natale, la Martinique et la Guadeloupe. Je veux parler du déversement de dizaines de milliers de tonnes de pesticides pendant près de trente années sur les terres plantées en banane de nos deux îles. Pesticides qui ont pour noms : DDT, HCH (Hexaclorocyclohexane), Mirex (ou Perchlordécone), Dieldrine et surtout Chordécone. Tout particulièrement ce dernier puisque son taux de rémanence est évalué à 60 ans.

Lire la suite...
 
SCIENCE SANS CONSCIENCE ?
09-05-2007

Comme tout auteur, nous sommes ouverts aux critiques à condition bien sûr qu’elles soient fondées. Or, quand le Pr. D. Belpomme nous reproche  de n’avoir pas fait de proposition dans notre ouvrage ceci nous laisse à penser qu’il ne l’a pas lu. Le chapitre 6 du livre s’intitule d’ailleurs « Proposition … pour sortir de l’impasse ».
Une de nos propositions est de réserver les terres contaminées à la production de canne à sucre pour la fabrication d’éthanol, un biocarburant qui nous permettra de relever le défi énergétique et de répondre aux prochaines directives européennes. S’agissant desprétendues approximations scientifiques relevées dans notre livre,c’est fort possible mais il ne suffit pas de le dire, il faut leprouver et surtout nous apporter l’éclairage de sa science. C’est ce que nous attendons d’un scientifique de son rang notamment sur les relations de causalité entre Cancer et pesticides organochlorés. 

 

Lire la suite...
 
CHLORDECONE - LA VERITE EST EN MARCHE… ET RIEN NE POURRA L'ARRETER
05-05-2007

    La vérité est en marche et rien ne pourra l'arrêter.

 

Février 2007. La sortie de notre ouvrage « Chronique d’un empoisonnement annoncé » a eu l’effet d’une véritable bombe à retardement. Les autorités publiques qui ne s’attendaient pas à un tel réquisitoire contre leur négligence et leur laisser-faire durant trois décennies, ont tenté vainement un dernier baroud d’honneur. Tout y est passé ! Des tentatives de discrédit des auteurs aux pressions pour museler la presse, en passant par des manœuvres  politiciennes aussi lamentables qu’inadmissibles, rien ne nous a été épargné. (Et, ce n’est très certainement pas terminé !)

Mais, c’est mal connaître notre détermination et notre volonté d’informer l’opinion publique.

Lire la suite...
 
<< Début < Précédente 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 Suivante > Fin >>

Résultats 581 - 590 sur 594
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

Visiteurs: 20248246