Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 août   Septembre 2017   oct.

DLMMJVS
   1  2
  3  4  5  6  7  8  9
10111213141516
17181920212223
24252627282930
ASIC Resources

 

 

 
 
 
 
 
RAPHAËL CONFIANT : UN LIVRE TÉMOIGNAGE SUR LE 13 DÉCEMBRE 2015
06-09-2016
rc.dec.2015.jpg

 Les éditions CARAIBEDITIONS viennent de publier, ce 05 septembre, un ouvrage co-écrit par Louis BOUTRIN et Raphaël CONFIANT intitulé : "13 SEPTEMBRE 2015. UN TOURNANT DANS L'HISTOIRE DE LA MARTINIQUE". Il traite des élections territoriales de décembre dernier, de la campagne électorale qui les a précédées, du pacte de gestion entre le GRAN SANBLE et BA PEYI-A AN CHANS, il dresse le bilan du PPM/EPMN à l'ex-Conseil régional etc...Nous donnerons la parole à chacun des deux auteurs à tour de rôle. R. CONFIANT explique ici sa démarche et son objectif...

SOURCE : MONTRAY KRÉYOL 

 

5 QUESTIONS - 5 RÉPONSES 

                                                                        ***
   MONTRAY KREYOL : Vous venez de publier en collaboration avec Louis BOUTRIN un ouvrage intitulé "13 DECEMBRE 2015. UN TOURNANT DANS L'HISTOIRE DE LA MARTINIQUE" chez CARAIBEDITIONS, un an à peine après un ouvrage sur la carrière politique d'Alfred MARIE-JEANNE, chez le même éditeur. A quoi correspond cette sorte de fièvre éditoriale ?
 
   R. CONFIANT : Je tiens tout d'abord à faire remarquer que cet ouvrage est dédié à Corinne MENCE-CASTER, ancienne présidente de l'Université des Antilles pour le courage, l'abnégation et la hauteur de vues dont elle a fait preuve tout au long de ses 4 années de mandat face à cette bande de voyous rassemblés dans le CEREGMIA. Ceci dit, il n'y a aucune fièvre éditoriale comme vous le croyez, mais simplement une volonté de témoigner pour l'histoire. Le premier ouvrage rendait un hommage critique à l'un des plus grands hommes politiques martiniquais, Alfred MARIE-JEANNE, à propos duquel presque rien n'a été écrit, hormis de façon superficielle dans la presse écrite et sur les sites-web. Le second ouvrage, lui, se veut un témoignage sur le vif d'un événement-choc, imprévisible, incroyable même : l'alliance du GRAN SANBLE et de BA PEYI-A AN CHANS. Autrement dit d'un rassemblement d'autonomo-indépendantisto-écologistes avec la Droite non bornée. Imprévisible parce non préméditée contrairement à ce que raconte le PPM et EPMN. Moi-même, au soir du 6 décembre 2015, quand j'ai vu les 39% de voix du PPM/EPMN face aux 30% du GRAN SANBLE, j'avais cru la partie perdue. Incroyable parce que tout de même ces deux forces sont à l'opposé sur l'échiquier politique et n'ont cessé de se combattre depuis un demi-siècle. Pourtant cette alliance s'est réalisée et a gagné au second tour, le 13 décembre 2015 donc, avec 53% des suffrages et 15.000 de plus que le PPM/EPMN. Faut-il y voir une sorte de Raison Collective au sens hégélien du terme ? Ou alors la Main de Dieu ? Ou plus banalement le simple bon sens populaire ? Notre livre s'efforce de répondre à cette question.
 
   MONTRAY KREYOL : Mais votre ouvrage remonte plus en amont de cette date, que vous déclarer "historique", puisque vous faites le bilan de l'ère LETCHIMY à l'ex-Région et évoquez aussi la campagne électorale.
 
   R. CONFIANT : Notre ouvrage s'inscrit dans un genre qui s'appelle "l'histoire immédiate" et qui est courant dans nombre de pays du monde, mais presque inconnu chez nous, c'est vrai. Il s'agit d'une écriture qui se tient à équidistance entre le journalisme d'un côté et l'histoire au sens traditionnel ou académique de l'autre. Le journalisme parce qu'elle est au plus près des faits tels qu'ils se sont déroulés et dans le cas de Louis BOUTRIN et moi, c'est encore plus vrai puisque nous avons activement participé à la campagne électorale, lui comme dirigeant de MARTINIQUE-ECOLOGIE, moi comme militant de ce parti. J'ai pris la parole dans divers meetings du GRAN SANBLE. A Fort-de-France, à Ducos, à Rivière-Salée etc...et j'ai pu donc prendre le pouls des électeurs en direct. BOUTRIN encore davantage que moi évidemment. Mais cette écriture est aussi faite pour servir de matériau à l'histoire, aux historiens du futur, dans la mesure où elle décolle son nez du réel immédiat, ce que ne sait pas toujours faire le journalisme, pour replacer lesdits faits dans une perspective temporelle beaucoup plus large, plus vaste. 
 
   MONTRAY KREYOL : En quoi êtes-vous, Louis BOUTRIN et vous-mêmes, habilités à retracer cet événement. D'autre part, ne seriez-vous pas juges et parties ?
 
   R. CONFIANT : Je ne sais pas si la première partie de votre question fait référence à nos compétences intellectuelles ou à nos diplômes. Si c'est cela, je dirais que oui, nous sommes parfaitement habilités à le faire puisque s'agissant de ma personne, j'ai d'abord été diplômé de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence avant de me tourner vers les Lettres et les Langues. Quant à Louis BOUTRIN, il est docteur en droit. Donc nous avons la faiblesse de penser que nous sommes tout à fait capables de faire l'analyse d'une situation politique. e plus, nous sommes des militants politiques depuis plus de trente ans. Ceci dit, est-ce que nous nous sommes montrés partiaux dans cet ouvrage, juges et parties comme vous dîtes ? C'est fort possible car personnellement, je ne crois pas à l'objectivité totale en matière d'analyse politique ni dans les Sciences humaines et sociales d'ailleurs. Je laisse ça aux mathématiques et à la physique !...Mais nous avons tout de même fait l'effort de garder une relative distance critique quand nous avons examiné les faits puisque nous avons rédigé l'ouvrage après le 13 décembre, quand les tensions étaient donc largement retombées.
 
   MONTRAY KREYOL : Quels sont les points forts de votre livre ?
 
   R. CONFIANT : Il y en a au moins quatre. Tout d'abord, l'analyse des difficultés dans lesquelles se trouvait le leader du MIM, Alfred MARIE-JEANNE : affaire "GREEN PARROT", complot du tristement célèbre "G 20", perte de la municipalité de Rivière-Pilote etc. "CHABEN" est revenu de loin et n'a pu s'en sortir que grâce à son extraordinaire maestria politique. Ensuite, la présentation du bilan catastrophique de la majorité PPM/EPMN qui dirigeait l'ex-Conseil régional : bluff des 5.000 emplois, démantèlement de l'AFPA, incapacité à finir le lycée de Transit de la Maternité, ralentissement de la construction du TCSP, népotisme et clientélisme quasi-généralisés, scandales financiers et autres (affaire Conconne, affaire Chauvet, affaire de la fusillade dans la boite de nuit du Lamentin etc.). Puis, troisième point fort, le récit de l'extraordinaire nuit de négociations entre le GRAN SANBLE et BA PEYI-A AN CHANS au siège d'AMJ au Lamentin, négociations qui ont duré de 9h du soir à 2h du matin, manquant de capoter à plusieurs reprises. Enfin, en quatrième point fort, nous tentons d'examiner les grands défis auxquels sera confrontée la CTM dans les six années à venir.

 

   MONTRAY KREYOL : Est-ce difficile d'écrire un livre à quatre mains ? Et puis n'est-il tout de même pas exagéré ou alors prématuré de considérer que le 13 décembre 2015 fut un "tournant historique" dans l'histoire de la Martinique ?

   R. CONFIANT : Ecrire un livre à quatre mains n'est jamais facile car il faut parfois faire des arbitrages douloureux. Il faut surtout savoir mettre son ego de côté. Mais bon, j'ai l'habitude ! J'ai écrit "ELOGE DE LA CREOLITE" avec Jean BERNABE et Patrick CHAMOISEAU ; "LETTRES CREOLES" avec PATRICK CHAMOISEAU", "LE CHIEN FOU ET LE FROMAGER" avec Carine GENDREY ainsi que deux ouvrages sur le scandale du chlordécone avec Louis BOUTRIN ("CHRONIQUE D'UN EMPOISONNEMENT ANNONCE" et "CHLORDECONE : 12 MESURES POUR SORTIR DE LA CRISE). Sinon, les historiens du futur confirmeront ou infirmeront notre affirmation à propos du tournant historique du 13 décembre 2015.. Quand on est dans l'histoire immédiate, comme c'est notre cas, on a le nez trop dans le guidon pour être certain de prononcer un jugement assuré. Faire de l'histoire académique est plus confortable car on a le recul des années, des décennies, voire des siècles. Nous avons donc, Louis BOUTRIN et moi, pris le risque de l'affirmer. On verra bien ! Nou a wè ! comme disaient les gens d'avant...

SOURCE : MONTRAY KRÉYOL 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

Visiteurs: 16941834