Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 juil.   Août 2017   sept.

DLMMJVS
   1  2  3  4  5
  6  7  8  9101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
SVTechie ESL

 

 

 
 
 
 
 
LE MAIRE DU CARBET S'OPPOSE CATEGORIQUEMENT AU PROJET DE PARC NATUREL MARIN
13-03-2017
carbet.conseil2014.jpg

in.MONTRAY KREYOL - Jean-Laurent ALCIDE

 

Carbet. Jeudi 23 février 2017. A quelques heures des jours gras, c’est Carnaval au Conseil Municipal de la Commune. A l’ordre du jour, le projet de création du parc naturel marin de Martinique.  Jean Claude ECANVIL, maire PPM de la commune, s’oppose de manière catégorique à ce projet. Pourtant, ledit projet a été voté à l’unanimité quelques jours plus tôt, le 9 février, par l’Assemblée de Martinique où siègent 18 élus PPM et alliés. Un désaveu cinglant aux orientations du Parti qui a toujours soutenu, officiellement du moins, les projets du gouvernement socialiste et singulièrement ceux portés par la Ministre de l’Environnement, Ségolène ROYAL. 

Certes, le PPM n’est pas à une incohérence près. Postures médiatiques à Paris ou à la CTM et, désaveu cinglant en communes des orientations défendues par le Parti. Mais, la véhémence du maire, l’étrangeté des arguments, l’absence manifeste d’analyse quant aux enjeux de ce projet méritent d’être relevées aujourd’hui.

 

Et, en l’espèce, la démagogie est de rigueur. Le parc naturel marin est accusé de tous les maux et viendrait interdire et donc, « tuer la pêche ». Le maire n’est pas à une loufoquerie près mais il faut, coûte que coûte, faire capoter le projet.  Dans une commune de marins-pêcheurs, la sentence de mise à mort de la profession trouve un écho favorable même auprès des esprits bienveillants. Cependant, cette attitude du maire doit être dénoncée car c’est au nom d’une prétendue sauvegarde de la pêche qu’il s’oppose fermement au projet. Quand on connaît les difficultés de la pêche côtière où 33% du littoral sont interdits à la pêche à cause de l’impact du Chlordécone, on mesure la gravité des propos. 

 

Or, la réalisation d’un parc naturel permet, bien au contraire, de connaître notre patrimoine marin, de le protéger et de développer durablement la ressource halieutique dans une zone qui va bien au-delà du littoral et du domaine public maritime puisque le périmètre retenu est celui de la Zone économique exclusive (ZEE). Une zone qui permettra d’assurer la nécessaire mutation de la pêche martiniquaise et de relever les enjeux stratégiques en matière de biodiversité et de ressources du sous-sol marin. Et, surtout, l’activité de pêche y est garantie. 

 

L’opposition municipale, représentée par Louis BOUTRIN, a beau expliquer, de manière très pédagogique les tenants et les aboutissants du parc naturel marin, mais rien n’y fait ! Le diable se cache dans ce projet de l’Etat.  Les propos rassurants du Conseiller exécutif quant au soutien au développement durable de la pêche professionnelle ne parviennent donc pas à infléchir le vote. Seul, Norbert MOUSTIN, adjoint au maire, ose se défaire du diktat du maire, ce qui lui valut une remontée de bretelles à l’issue du Conseil municipal. Les Conseillers du Carbet qui connaissent bien les mesures de rétorsion du maire se tiennent à carreau.

 

D’ailleurs, c’est sans sourciller qu’ils ont voté à l’unanimité le dossier suivant relatif à la zone marine réglementée du Pothuau, site où, désormais, la pêche et la chasse sous-marine seront … interdites !

 

Jean Laurent ALCIDE

 

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 16649496