Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 oct.   Novembre 2017   déc.

DLMMJVS
   1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
2627282930 
SVTechie Technology

 

 

 
 
 
 
 
DISCOURS DU CARBET : LOUIS BOUTRIN DEMANDE DE REBAPTISER LA PLACE CHRISTOPHE COLOMB
19-05-2017
lb.carbet.mai17.jpg

 

 

DISCOURS DE LOUIS BOUTRIN

CARBET – 12 MAI 2017


Mesdames et Messieurs,

Cher(e)s ami(e)s, 


Tout d’abord permettez-moi de vous remercier d’être venus aussi nombreux ce soir au CARBET.  Si on se réfère à la toponymie, le nom CARBET vient du nom des grandes cases où les indiens Caraïbes se réunissaient pour prendre de grandes décisions. 


Ce soir, à l’instar de ces indiens Caraïbes nous sommes réunis sous ce grand Carbet symbolisé par la paillote du bourg, pour, à notre tour, prendre la décision de partir à l’assaut de la Circonscription NORD. 


Vous avez été très certainement frappés, voire choqués, par la place érigée à la mémoire du Conquistador Christophe Colomb. 


Certains diront que les temps ont bien changé et que l’oubli a opéré une sacrée saignée dans nos mémoires.


Mais le déclin de la mémoire ne doit pas, à son tour, laisser place au déclin des valeurs. 


Au moment où, certaines personnalités politiques françaises de premiers rangs ont voulu vanter les mérites et les aspects positifs de la colonisation, il convient de rappeler haut et fort la dimension génocidaire de la colonisation, depuis la période amérindienne jusqu’à celle de la traite négrière et de l’esclavage.


Alors, en ce 12 mai 2017, permettez-moi d’avoir une pensée particulière pour ces amérindiens victimes du génocide commis par les conquistadors espagnols avec à leur tête Christophe Colomb. 


Et, face à la souffrance endurée, face au déni de l’histoire coloniale, je vous demande d’observer une minute de silence à la mémoire de ces peuples exterminés par les conquistadors. 

 

Mèsi pou yo ! Désormais, j’interviendrai auprès du Conseil municipal pour que cette place Christophe Colomb soit rebaptisée « Place de la RENCONTRE DES DEUX MONDES ».

 

Oui, comme vous le constatez, le GRAN SANBLE pour faire réussir la Martinique est en ordre de bataille et je voudrais remercier tous ceux qui se sont exprimés ce soir au CARBET pour le soutien qu’ils apportent à cette candidature aux législatures de la difficile circonscription du NORD qui couvre par moins de 17 communes, de Schoelcher au Prêcheur, de Grand Rivière à Sainte-Marie en passant par toutes les communes de l’intérieur, sans oublier celle de Saint-Joseph.

 

Par votre présence vous confirmez notre ambition commune, dans la dynamique des combats antérieurs, de tout mettre en œuvre pour faire réussir la CTM qui devrait être un catalyseur, un accélérateur du changement tant attendu. 

 

Cependant, c’est de notre capacité à travailler ensemble, notamment dans le respect de la volonté exprimée démocratiquement le 13 décembre 2015 que dépendra notre capacité à faire avancer véritablement le Pays. 

Et, pour atteindre un tel objectif, nous avons l’obligation morale d’élever le débat politique et d’aider au développement de la conscience collective

 

En cette période de MACROMANIA AIGUE où, ceux qui étaient à l’arrêt hier prétendent se mettre EN MARCHE, nous devons éclairer davantage les consciences pour éviter les désillusions des lendemains de victoire. Si le libéralisme sauvage prôné par Emmanuel MACRON était la solution à la détresse du peuple cela se saurait !

 

Que dire du SPECTABLE PITOYABLE de cette nouvelle génération de politiciens sans boussole qui se déchirent pour prendre le train EN MARCHE ?

 

Nous, au GRAN SANBLE, nous ne sommes pas frappés d’extériorité !!!

 

Malgré les inévitables difficultés, nous devons tout faire pour redonner du sens à notre engagement politique et faire en sorte que cette Collectivité unique tant espérée réussisse car, malgré les inévitables correctifs à apporter (…. ), elle demeure un outil indispensable à la réalisation de l’ESSENTIEL : 

 

ALORS L’ESSENTIEL C’EST QUOI DIRONT CERTAINS ?

 

  • - L’essentiel,  c’est le respect du pacte passé avec les citoyens qui nous ont donné mandat le 13 décembre 2015

 

  • - L’essentiel c’est la lutte contre le déclin démographique et la désertification de nos bourgs et de nos campagnes QUI FRAPPENT PARTICULIEREMENT LE NORD, en organisant la production, la distribution et la consommation pour que la grande majorité des emplois soit développée sur l’ensemble du territoire.

 

  • - L’essentiel c’est la réactivation des solidarités intergénérationnelles et, surtout, faire de l’éducation et de la formation des Martiniquais, de la petite enfance à l’Université, la priorité des priorités. 

 

  • - L’essentiel c’est le partenariat à établir avec les acteurs privés, à travers notamment, la création d’un cadre financier, pour réinstaller la confiance dans le monde de l’entreprise et inciter les investisseurs martiniquais à investir en Martinique. 

 

  • - L’essentiel c’est aussi la protection et la valorisation de notre patrimoine naturel et de notre biodiversité. A ce titre le projet d’inscription des aires volcaniques et forestières de la Martinique au patrimoine Mondial de l’UNESCO devrait contribuer à une plus grande lisibilité internationale de notre pays mais surtout, à travers cette initiative c’est tout un territoire qu’il va falloir irriguer, dynamiser. Je vous ai déjà exprimé mon engagement 

 

C’est donc autant de chantiers que nous aurons à mettre en œuvre collectivement et qui nous permettront de rompre avec la situation mortifère actuelle et de réinjecter de l’espoir, de l’enthousiasme et de l’initiative auprès de chaque Martiniquais, de Chaque commune.

 

Dès lors, Mesdames et Messieurs, Chers (es) amis (es), ma mission en qualité de député devient ENCORE PLUS claire : 

ELLE s’inscrit dans la continuité des politiques publiques menées actuellement à la CTM par le GRAN SANBLE

Homme d’engagement, mon rôle à l’Assemblée nationale sera, certes, de participer à l’élaboration des lois, de veiller à leur application, de contrôler le gouvernement et de voter le budget de la Nation. Mes formations d’Avocat et surtout de juriste, constituent un atout sérieux dans cette tâche. 

 

Homme de principe, je saurai m’affranchir des réseaux d’influence ou des groupes de pression économique pour défendre les intérêts du peuple et ceux de la Martinique à l’Assemblée nationale.

 

Mais, le NORD n’est pas une circonscription comme les autres. Au-delà de ces obligations, 

le NORD a besoin d’un nouveau souffle pour relever les défis de demain, 

le NORD a besoin d’une énergie nouvelle pour, enfin, combler cette fracture territoriale que je viens de vous présenter

Pour la MARTINIQUE et, singulièrement, pour le NORD,

Je m’engage donc à défendre :

 

  • - L’accès au savoir, à l’éducation et à la formation pour tous pour lutter contre la spirale de l’illettrisme et du chômage qui frappent particulièrement le NORD du pays. 

 

  • - L’emploi par l’assouplissement de la législation pour la création d’emplois durables dans les domaines de l’environnement, du tourisme, de l’économie bleue, des loisirs sportifs, de la culture et du numérique.
  • - L’économie par la réforme du Code des Marchés publics
  • - La lutte contre la précarité, l’exclusion et la fracture territoriale.
  • - La continuité territoriale, certes avec l’Hexagone mais également avec la Guadeloupe et la Guyane, à des tarifs abordables favorisant le développement du tourisme, du commerce et du business. 
  • - Cette fracture territoriale ne concerne pas seulement les transports aériens mais, compte tenu des disparités sur les tarifs des abonnements et des forfaits en matière de numérique, singulièrement pour les disparités en matière de téléphonie mobile, il va falloir se battre pour les choses changent !
  • - La sécurité pour lutter efficacement contre la pénétration d’armes et de drogue par le littoral

 

  • - La réforme de la Loi du 27 juillet 2011 et celle des articles 73 & 74 de la Constitution.

 

  • - S’AGISSANT DE L’AGRICULTURE, cette filière mérite une attention toute particulière notamment par l’augmentation des retraites des agriculteurs qui demeurent en deça du seuil de pauvreté. 

 

Le NORD est une circonscription rurale et ce n’est pas un hasard si j’ai choisi, Elisabeth ROSALIE, une INGENIEURE AGRONOME MARTINIQUAISE qui saura m’épauler pour répondre aux attentes de cette ruralité et du monde agricole. 

 

Ces engagements constituent autant de chantiers que nous aurons à mettre en œuvre ENSEMBLE, avec vous, car elles devront être suivies voire amendées et appliquées par des procédures régulières de citoyenneté participatives que nous devons mettre en place auprès de chaque quartier, de chaque commune, mais aussi auprès de chaque catégorie sociale, associative et professionnelle.

 

C’est cette exigence démocratique que, ma suppléante et moi, nous soumettons à votre appréciation. 

 

Faites en sorte que cette volonté-là, que cette énergie-là, cette détermination-là et cet engagement que j’ai personnellement exprimé en plusieurs circonstance puisse trouver sa traduction dans les urnes. 

 

Ne vous laissez pas enfumer par les macaqueries médiatisées 

 

Faites peser votre vote pour amorcer ce changement tant espéré pour le NORD et pour la MARTINIQUE 

 

Vive le NORD 

Vive la MARTINIQUE, 

 

Mèsi anpil, Mèsi an chay !

 

Louis BOUTRIN

lb.carbet.1.jpg

 

 

lb.carbet.gs.jpg

 

 

 

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 17265909