Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 août   Septembre 2018   oct.

DLMMJVS
   1
  2  3  4  5  6  7  8
  9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
VLSI ESL

 

 

 
 
 
 
 
PARC NATUREL : L'IRRESISTIBLE EFFONDREMENT D'UNE SUPERCHERIE POLITICO-SYNDICAL
07-12-2017

PARC NATUREL : L'IRRÉSISTIBLE EFFONDREMENT D'UNE

SUPERCHERIE POLITICO-SYNDICAL in Montray Kréyol

pnm.msyndicat.30nov17.jpg Il.apparaît clairement aujourd'hui que cette longue "grève" du Parc Naturel a été une machination politique pure et simple visant à tenter de déstabiliser la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique).

 

 


Les commanditaires ? 

On les connaît : les neg-a-gwo-pwel PPM du 13 décembre 2015.

Leurs instruments ? 

On les connaît : la CDMT de Philippe PIERRE-CHARLES, nou pep-la de NADEAU, une partie de la CGT dont le dirigeant le plus en vue, à la retraite, qui n'a jamais été membre de la collectivité, déclamait à qui voulait l'entendre qu'il n'avait pas besoin de demander de rendez-vous au yich méchan pour entrer dans son bureau... La belle époque quoi ! En tout cas, drôle de mœurs pour un responsable syndical !


Leurs mégaphones ? 

- Un employé du Parc agité du bocal qui se prend pour CHE GUEVARA et qui passe le plus clair de son temps à apposer des graffitis sur les bâtiments publics tout en menaçant quotidiennement de représailles les 137 non-grévistes (sur 149 employés). 

- La quasi-totalité des médias et des blogs, mais en particulier celui pour lequel nous sommes contraints de payer une redevance : MARTINIQUE 1ère

 

Les complices objectifs ?

Des « doucineurs » que chacun connaît également : certains membres perdus de la majorité de l'assemblée qui, à aucun moment n'ont manifesté la moindre solidarité au président du Conseil Exécutif, se contentant de se frotter les mains dans l'attente des bénéfices politiques qu'ils pourraient tirer de la situation. Ça s'appelle tirer les marrons du feu. Dans ce pays, on trahit une fois, deux fois, mille fois... et sans vergogne !


Dès lors, plusieurs conclusions peuvent être mises en évidence :


A-CETTE GRÈVE REPOSE SUR UN MOTIF POLITIQUE UNIQUE


- Il s'agissait de faire partir, à n'importe quel prix, Louis BOUTRIN du Parc Naturel. Pour des raisons politiques NADEAU et PIERRE-CHARLES, membres de l'organisation politique "nou pèp-la", avaient intérêt, dans leur stratégie politique à couper la tête de l'actuel président.


- BRITHMER n'a été qu'un prétexte. C'est la raison pour laquelle son nom n'est même pas évoqué dans la nouvelle plate-forme des syndicats "grévistes". 

- La "souffrance au travail" constituait une supercherie facile, tant il est vrai qu'un audit de 2014 montrait cette souffrance et mettait en cause le management de l'ancien DGS. Comme l'a rappelé un employé du Parc "ce n'est pas l'actuelle gouvernance qui en porte la responsabilité".


B-CE MOUVEMENT A TOUJOURS ÉTÉ ULTRA-MINORITAIRE


- Seuls 19 agents sur 149 se sont laissés entraîner dans cette manipulation.


- Lorsque les non-grévistes sont entrés en action en faisant voler les barrages du nou pèp la/le ppm et des syndicalistes critiqués par leur propre base et leurs autres sections, les choses sont rentrées dans l'ordre car la majorité, écrasante, a décidé de mettre fin au diktat d'une extrême minorité.


C-UN MOUVEMENT CARACTÉRISÉ PAR LA VIOLENCE DES MÉTHODES DE LUTTE MISES EN ŒUVRE


- Campagne violente contre le président du Parc.


- Provocations et violences aux abords de la CTM (carcasses de voitures remplies d'essence, pressions sur le personnel, agression au couteau sur un vigile, occupation de la Collectivité, blocage du Parc Naturel contre l'avis de l'écrasante majorité du personnel).


- Dégradations de la collectivité.


- Organisation du blocage des activités de la CTM mettant en difficulté des milliers de femmes et d'hommes déjà en situation précaire.



D-UN REFUS DE SOLIDARITÉ DES AUTRES SYNDICATS MAIS UNE IMPLICATION FORTE DES FORCES POLITIQUES


- PIERRE-CHARLES n'a pas été suivi par l'ensemble des sections de la CDMT qui ont montré plus que de la réserve sur cette manipulation évidente.

- Les syndicats de la collectivité n'ont pas marché non plus.


- Par contre, il y a eu une vaste coalition de maires, de partis politiques, de tous les perdants du 13 décembre 2015 pour tenter de mettre en difficulté la majorité de la CTM.

 

E- LA COMPLICITÉ DE LA PRESSE


- Franck ZOZOR n'a cessé de faire de la désinformation sur un média public, avec l'aval de sa hiérarchie qui ne l'a jamais rappelé à l'ordre. Il voyait ainsi 50 travailleurs du Parc à l'agora de la CTM là où il n'y en avait pas 15. Il a diffusé de fausses informations en permanence et donné prioritairement la parole à ceux qui pouvaient lui permettre de confirmer la supercherie de ses amis du PPM.


- L' attitude d'une certaine journaliste d'ATV, lors du journal du soir, était de la même absence de tenue et manifestement anti-CTM.


-Quant à RCI...


Ainsi, plutôt que de livrer les bonnes informations à la population et de partager équitablement la parole entre les protagonistes de cette affaire, la presse a été non seulement partisane mais un acteur actif de la désinformation et de la manipulation des Martiniquais.


Seuls quelques journalistes, ici ou là, on fait honneur à leur profession.

L'intervention des non-grévistes, majoritaires et conscients de la manipulation politique, a apporté une formidable clarification de la situation.

Le PPM, nou pep la (les mensonges de Marcelin NADEAU ont déçu bien des Martiniquais), certains syndicats et syndicalistes, les élus de l'opposition se sont discrédités aux yeux de l'opinion publique. Est pris qui croyait prendre...


Qu'on le veuille ou non, c'est Alfred MARIE-JEANNE qui, curieusement, sort renforcé de cette épreuve. Il a su faire des concessions et se comporter humainement à l'égard de BRITHMER qui s'est laissé manipuler jusqu'à se faire jeter comme un vieux prétexte par la coalition PPM/nou pep la et syndicats revanchards.


Mais on doit s'interroger sur le silence pesant et lourd de sens des Niloristes de l'Assemblée qui se sont fait d'une discrétion notable dans cette épreuve difficile.

 

MISERABLE COMPLOT POLITIQUE DONC dont nous continuerons à mettre à nu les tenants et aboutissants jusqu’à ce que tout se sache !...

 

SOURCE : MONTRAY KREYOL  

 
< Précédent   Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

 

Visiteurs: 20773429