Menu principal

Accueil
Nous contacter

Agenda

 avril   Mai 2019   juin

DLMMJVS
   1  2  3  4
  5  6  7  8  91011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
VC Funding Behavioral Synthesis

 

 

 
 
 
 
 
LES FORÊTS DES VOLCANS DU NORD DE LA MARTINIQUE LABELISEES FORÊTS D’EXCEPTION
23-01-2019

lb.paris.foretexception.jpg

Paris – 22 janvier 2019. Les forêts de la Montagne Pelée et des Pitons du Carbet viennent d’être labellisées forêts d’exception par le Comité National d’Orientation après une audition devant un jury d’experts présidé par le Professeur Paul ARNOULD. Portée par la Collectivité Territoriale de Martinique (Présidence du Copil) et le Parc Naturel (co-présidence) et animée par l’ONF, la candidature de la Martinique a été retenue parmi toutes les forêts ultramarines comme étant la plus représentative et la plus riche en matière de diversité biologique. A l’issue d’une longue procédure, elles figurent désormais au rang de forêts d’exception à l’instar de 17 autres forêts de l’Hexagone. Un caractère exceptionnel de ces deux forêts qui conduit les acteurs du territoire certes, à les préserver mais aussi à les valoriser, notamment au travers de démarches de labellisation. 

 

 

 

 

Situées dans le Nord de la Martinique, ces deux monuments naturels représentent un patrimoine d’exception à plus d’un titre. Exception géologique et historique, la Montagne Pelée est la référence mondiale du volcanisme du type péléen, l’éruption de 1902 ayant permis de décrire pour la première fois le phénomène de nuées ardentes. Exception biologique, les deux poumons verts abritent des espèces exceptionnelles endémiques aux petites Antilles. Exception écosystémique, ces deux massifs forestiers captent les nuages qui traversent l’Atlantique et constituent les châteaux d’eau de l’île : 91% de l’eau potable consommée proviennent des rivières qui prennent leurs sources de ces volcans. La Montagne Pelée et les Pitons du Carbet sont des éléments structurants des paysages du Nord de la Martinique. 

 

Pour décrocher ce label national, la CTM a présenté un dossier comportant un contrat de projet signé par le Parc Naturel et l’ONF ainsi que CAPNORD, la CACEM, l’Université des Antilles et l’ensemble des partenaires institutionnels. Durant l’audition, la délégation de Martinique a mis en avant les outils de protection de ces monuments naturels notamment le Classement en réserve biologique intégrale, entièrement pour la Montagne Pelée et partiellement, cœur du massif, pour les Pitons du Carbet et le site inscrit de la « Vallée de la Rivière Blanche » au beau mitan de la forêt des Pitons. La dimension historique de ces forêts a été mise en exergue ainsi que leur évolution durant les différentes étapes d’occupation depuis la période amérindienne jusqu’à nos jours en passant par celle de la période coloniale. Les pratiques culturales et l’exploitation de la forêt pour la  production ligneuse ont modifié ces écosystèmes fragiles. Pour autant, ces massifs ont gardé un niveau d’intégrité et d’endémisme assez remarque et méritent amplement ce label forêt d’exception. Avec la Charte forestière portée par le Parc Naturel, la Martinique dispose désormais d’un outil de développement intégrant le tourisme vert, le l’agro-foresterie (café d’excellence, cacao et vanille)  et la sylviculture. Les espèces précieuses telles que le Gaïac et le Gommier blanc feront l’objet d’un plan particulier visant à leur préservation sous nos latitudes.

 

Ce label national « Forêt d’exception » viendra enrichir inévitablement le projet d’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO et ainsi permettre de poursuivre cette ambition partagée de mise en valeur des richesses naturelles de la Martinique. La remise officielle de ce label à Alfred MARIE-JEANNE, président du Conseil exécutif de la CTM devrait se tenir en Martinique durant le mois de mars 2019.

 
Suivant >
 
 
 
 
 

Dernière parution

 

Hommage à Césaire

 

Visiteurs: 104391895